Des oursins dans le “caviart”

By | 15 décembre 2020

Dans les rapports Artprice, l’Art contemporain/ Art financier (AC) est un “compte”  de fée émerveillant Thierry Erhmann d’année en année, avec lui, l’AC c’est la méthode Coué : ça va de mieux en mieux ! Exemple : l’AC marginal jusqu’à la fin des années 90, pèse désormais 15% des ventes aux enchères d’art ; de moins de 100 millions de $ en 2000, il totalise maintenant près de 2 Milliards de $ : waouh ! D’une soixantaine de salons d’art en 2000, nous sommes passés à plus de 600 et le nombre de maisons de ventes participant au marché de l’AC a presque doublé, celui des lots vendus multiplié par six. En 2019, le marché de l’Art a atteint un point culminant, un record historique, n’en jetez plus : l’AC surfe sur le bonheur d’être riche.  Cependant il y a quelques oursins dans ce  « caviart ».

Si plus de 30.000 artistes passent aux enchères, le marché ne repose que sur 100. Et parmi eux les seuls Basquiat et Koons pèsent 12% du résultat mondial. Le Contemporain, c’est comme le lait : il est très concentré. Koons a regagné son statut d’artiste vivant le plus cher au monde en 2019, grâce à une sculpture de lapin vendue pour 91m$, un civet un peu vintage puisque daté de 1986. Cette performance cache l’émergence de la Chine (présente pour la première fois à la Biennale de Venise en 2005) et qui, dès 2011 a signé la fin du cavalier seul  des USA et entend bien, elle aussi, mener l’AC à la baguette.

Mais voici l’oursin le plus urticant : parmi les 100 artistes les plus performants… 7 femmes seulement ! Ce qui fait tache pour un art autoproclamé miroir de son temps. Si on est un peu taquin, on va rechercher le rapport Artprice de l’an passé, pour comparer : et que nous disait Thierry Erhmann ? Qu’il y avait 10 ans, en 2009 donc, six femmes (1) comptaient parmi les 100 meilleurs chiffres d’affaires annuels  mais, progrès faramineux, 12 femmes se hissaient dans le top 100 des artistes les plus performants ! Quoi, de 12 l’an passé nous avons progressé… à 7 ? Alors que les médecins nous assurent que Corona virus fait plus de victimes chez les hommes ? Même une pandémie n’arrive pas à remettre un peu de parité dans l’AC. Et ce malgré travail des Guerrilla Girls, dès les années 70, dénonçant la domination des hommes et de belles récidives comme celle Agnès Thurnauer et ses drôlatiques badges muraux de 2009 où l’on pouvait lire : « Marcelle Duchamp », « Joséphine Beuys » et, ma préférée, « Annie Warhol ». Et tout ça pour arriver, en France en plus, un Ministère de la Culture qui veille au grain, à ce que dans les collections du centre Pompidou entre 2007 et 2014, les femmes représentent  16% seulement.  Il est super efficace cet art dit contemporain, lui qui prétend lutter pour les grandes causes !

Artprice nous apprend que dans l’art le plus contemporain, plus de 60% du marché repose sur la peinture. Tempérons notre enthousiasme : dans ce qui est appelé « peinture » il y a beaucoup de « conceptualisme peint » mais enfin, au niveau mondial, il y a un intérêt pour la peinture qu’on aimerait voir revenir en France et au ministère en particulier. Mais il faudrait qu’un virus de la lucidité déferle…

Autre oursin dans le « caviart », Daniel Druet, un de nos derniers sculpteurs prix de Rome qui ferraille juridiquement contre le grand artiste d’AC international Cattelan qui sait très bien jouer du téléphone, du carnet d’adresse ou de la presse mais à part cela…heuh….pour réaliser ses idées, Cattelan a besoin d’un savoir-faire plastique, celui de Druet, avec tout le mépris qu’un conceptuel peut avoir vis-à-vis d’un “manuel”. Cattelan gagne des millions et rétribue chichement son co-auteur, Druet. Pour en savoir plus, regardez cette courte vidéo d’Arte cliquez et vous y découvrirez qu’un grand nom de l’AC est parfois plus commanditaire qu’artiste. Si l’artiste crée une forme, le contemporéaniste  transforme l’objet commandé, le  détourne, en lui attachant un discours, un scandale, une sérialité ou différents formats, etc. pour finir, par concocter, via son « réseau », le nec plus ultra de la cuisine de l’AC : un produit financier doré sur tranche…

Passez de bonnes fêtes malgré tout !

Christine Sourgins

(1) Cecily Brown, Cindy Sherman, Jenny Saville, Rachel Whiteread, Marlene Dumas, Sherrie Levine.